ifac soutient les états généraux de l’éducation

L’association Verslehaut, en présence de 60 acteurs éducatifs dont ifac, partenaires de l’opération, ont lancé mercredi 13 novembre 2019 au Conseil économique, social et environnemental (CESE) les États Généraux de l’Éducation, une démarche inédite pour accélérer le changement éducatif.

Une franche volonté de participer au débat éducatif

Selon les résultats du Baromètre « Jeunesse&Confiance » 2019, d’OpinionWay pour VersLeHaut et Société Générale, les jeunes et les familles considèrent qu’ils sont mis hors-jeu s’agissant des grandes décisions éducatives : 76% des jeunes et 75% des parents considèrent qu’ils ne sont pas suffisamment associés. Parmi eux, la part des jeunes qui ne s’estiment pas du tout associés est de 28%, et même de 32% pour les parents.
Une volonté de participation qui se traduit par un soutien fort à l’initiative des États Généraux de l’Education en effet, 77% des jeunes et 85% des parents soutiennent l’initiative et sont favorables à la rédaction d’une Charte de l’éducation, qui fixerait les grands principes des politiques éducatives, au- delà des clivages partisans.

« Vous avez une partie de la réponse. Venez la partager pour construire l’éducation de demain ! »

Cette démarche inédite veut rassembler partout sur le territoire, des citoyens et des acteurs de terrain pour construire ensemble des propositions concrètes en matière d’éducation sur 7 grands défis éducatifs : petite enfance, gouvernance du système éducatif, parentalité, attractivité des métiers de l’enseignement, valorisation des parcours de réussite différents ...

Citoyens, jeunes et familles, professionnels et acteurs éducatifs, État et collectivités locales, entreprises et syndicats... Tous sont invités à participer de plusieurs façons :

  • Les États Généraux de l’Éducation s’articulent autour de 7 étapes sur les territoires dans lesquelles sont organisés à chaque fois des ateliers participatifs et une journée de co-construction qui réunissent les parties prenantes. Certains ateliers participatifs seront animés par l’Ansa ( Agence nouvelle des solidarités actives) et un kit permet à tous ceux qui le souhaitent de monter leurs ateliers participatifs.
  • Les soirées publiques gratuites et ouvertes à tous. En présence de personnalités connues du monde de l’éducation, le grand public est invité à réagir aux propositions issues des journées de co-construction, échanger avec des acteurs professionnels et d’autres parents de la région, proposer ses idées et parler d’initiatives innovantes !
  • En parallèle, une plateforme de participation en ligne (www.etatsgeneraux-education.fr) permet à tous les citoyens et notamment les jeunes, de faire des propositions sur les 7 défis éducatifs et de mettre en avant des initiatives innovantes locales.

De cette grande mobilisation vont naitre une Charte de l’éducation et des propositions concrètes, qui seront remises aux pouvoirs publics début 2021, lors d’un évènement national.

Un lancement officiel le 13 novembre 2019 au CESE

Des personnalités connues, parrains et marraines de la démarche, de nombreux acteurs éducatifs, se sont rassemblés le mercredi 13 novembre dans l’hémicycle du CESE pour le lancement de la démarche.

« Il est temps de sortir des carcans idéologiques et des blocages pour construire ensemble l’éducation de demain. Il est temps de lancer les États Généraux de l’Éducation ! » Marc Vannesson, délégué général de VersLeHaut.