Les volontaires en services civiques aux côtés des animateurs pour assurer le Service Minimum d’Accueil

En raison de la crise sanitaire actuelle, des jeunes en services civiques dont les missions habituelles ne pouvaient être assurées se sont portés volontaires pour assurer des missions d’accueil d’enfants.

Confinement : mobilisation volontaire des services civiques.

A Meyreuil (13), Haute-Goulaine et agglomération Clisson, Sèvre et Maine (44) Saint-Clair-sur-Epte (95), Chateauneuf-le-Rouge et Mimet (13), les services civiques qui ont répondu à l’appel se mobilisent en fonction des besoins recensés au jour le jour (mise en place d’activités ludiques, accompagnement dans la continuité pédagogique, animation de la pause méridienne...). Leur rôle principal est de rassurer les enfants, regroupés en petits effectifs, et de mettre en place des activités ludiques en fonction des différentes tranches d’âge. Les volontaires en Service Civique sont toujours accompagnés d’animateurs ou de directeurs pour effectuer ces missions exceptionnelles.
Leur action vient compléter le travail des animateurs sur les différents sites et permet de faciliter la gestion de ces accueils nécessaires pour libérer les parents soignants.

Témoignages

« En tant que service civique volontaire, présente sur le service minimum d’accueil, je me sens utile, je sais qu’on a besoin de moi. C’est une situation étrange que d’être entourée de si peu d’enfants mais lorsque j’arrive au centre et que je les vois contents de me voir, mon investissement prend tout son sens, je suis heureuse de contribuer à leur bien-être »
Ange-Line, volontaire en service civique, Saint-Clair-sur-Epte (95).

« La crise sanitaire que traverse la France depuis le 16 mars 2020 a entraîné la fermeture des écoles maternelles, élémentaires et du centre de loisirs de la commune de Meyreuil. Nos services civiques Anna Gori et Lounis Zida ont été sollicités afin d’assurer l’accueil des enfants dans le cadre de la mise en place du service minimum.
Ils sont présents sur les temps périscolaires du matin et du soir, ainsi que le mercredi lorsque la demande est formulée. Ils ont également répondu présent pour les vacances d’avril.
Les volontaires sont toujours accompagnés d’un animateur ou du directeur de la structure.
Ils préparent des activités manuelles, mais également des parcours sportifs et divers jeux extérieurs, ils ont beaucoup d’idées ! Chaque activité est menée en respectant les distances de sécurité et les gestes barrières au virus.
Ce qui leur tient à cœur, c’est de rassurer les plus jeunes pour qui la situation est très particulière et aider à faire passer le temps plus vite, en s’amusant. »
Isabelle Le Maitre, directrice de l’accueil de loisirs de Meyreuil (13)

« Ma mission initiale en tant que service civique est de participer à l’animation d’actions citoyennes. En cette période de confinement, je m’investis auprès d’enfants dont les parents sont des professionnels de santé. Bien évidemment nous restons vigilants à bien respecter les mesures d’hygiène et de sécurités avec les enfants pendant les activités. Pour la plupart, les enfants sont déjà sensibilisés aux mesures d’hygiène, leur parents travaillant dans le milieu médical.
Nos activités se font essentiellement en extérieur (cour de l’école) car nous avons la chance d’avoir un beau temps pendant cette période de confinement. Nous faisons des petits jeux autour du basket, ping pong, cache-cache, une fresque à la craie sur le sol de la cour. Nous faisons aussi des activités en intérieur : coloriages, petits jeux de sociétés… Entre les activités nous désinfectons le matériel utilisé par les enfants.
Je me sens utile dans le contexte actuel et suis heureuse de soutenir le personnel médical en prenant en charge leurs enfants.
Continuons à rester confinés chez nous et à respecter les mesures d’hygiènes et de sécurités. »
Emma Rebelo, volontaire en service civique, Agglomération Clisson, Sèvre et Maine

Je suis depuis septembre en service civique, je mets en place des activités pour favoriser le passage des enfants 3 ans du multi-accueil à l’accueil de loisirs de Haute-Goulaine.
En ce temps de confinement, on m’a proposé de venir m’occuper des enfants de soignants de la commune le mercredi et pendant les vacances scolaires.
J’ai accepté ce service car celui-ci permet d’aider et de permettre aux hôpitaux d’avoir un nombre de professionnels conséquent pour pouvoir soigner et s’occuper de tous les patients atteints du COVID19. Celui-ci me permet également de me rendre utile. Il me paraissait évident d’accepter ce service.
Depuis que j’ai commencé à participer au service minimum d’accueil, nous avons eu 4/5 enfants maximum. Nous avons la chance d’avoir le soleil avec nous donc nous en profitons pour faire du jardinage avec les enfants mais aussi faire beaucoup d’activités extérieures.
Ces temps que je passe avec les enfants sont agréables, cela me permet de mieux connaître chacun d’eux.
Elise Garel, volontaire en service civique, Haute-Goulaine

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme, étendu jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap ; seuls comptent les savoirs-être et la motivation. Le Service Civique, indemnisé 580 euros net par mois, peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger, pour une mission d’au moins 24h par semaine. Un engagement de Service Civique n’est pas incompatible avec une poursuite d’études ou un emploi à temps partiel.