Les équipements socio-culturels de proximité : au défi du maintien du lien social

Depuis le 16 mars dernier les équipements socio-culturels de proximité d’ifac sont fermés. Ces lieux d’accueil, pourtant habitués aux mouvements et allers et venues de chacun, au bruit des rencontres, des échanges, des activités, demeurent silencieux. Si les centres sont forcés d’être en sommeil, les équipes, elles, n’en finissent pas de s’activer et de faire tout ce qui est possible pour préserver et garantir l’authenticité du lien entre les personnes

Suresnes Animation

A Suresnes Animation, dans les Hauts-de-Seine, les équipes restent mobilisées et mettent en place des services spécifiques, dématérialisés, sur le web et les réseaux sociaux : conseils et tutoriels d’activités parents-enfants, permanences jeunesse en partenariat avec les informateurs jeunesse du SIJ (Suresnes information jeunesse), permanences d’accompagnement au numérique... De plus, de nombreux salariés entretiennent le lien avec leur public, notamment au téléphone pour les personnes les plus isolées.
Par ailleurs, les équipes contribuent à nourrir la plateforme du réseau ifac : « j’anime » (base de données d’activités, à réaliser à la maison, alimentée chaque jour pendant le confinement.)

D’autres initiatives solidaires sont mises en place : Un membre du Conseil Communal de le Jeunesse, Timotée, a lancé l’initiative « Les douceurs du CCJ ». Il a invité les autres membres du CCJ à se mobiliser afin de réaliser des gâteaux maison ou des friandises à destination des personnels de l’Hôpital Foch. Chaque don serait accompagné d’un mot ou d’un dessin d’encouragement.

Boulogne-Billancourt

Dans la commune voisine, à Boulogne, également dans les Hauts-de-Seine, voilà presque un mois que des maraudes sociales et pédagogiques sont organisées en partenariat avec la ville. Huit salariés effectuent depuis le vendredi 20 mars des promenades quotidiennes sur le quartier de Pont de Sèvres. Si ces maraudes avaient initialement pour vocation d’inviter les habitants du quartier à rentrer et rester chez eux, elles ont rapidement trouvé d’autres utilités : distribution d’attestations dérogatoires de déplacement (notamment aux habitants ne sachant pas écrire le français), aide à la gestion des files d’attente infinies et permanentes devant les supermarchés, distribution d’accès prioritaires aux supermarchés pour les personnes âgées...
En partenariat avec les étudiants de l’association Schoolidays, le centre social de Boulogne a également pu mettre en place des séances de travail scolaire hebdomadaires « en ligne » entre les tuteurs (9) et les tutorés (18) !
Pour finir, le pôle adulte famille du centre social organise une veille téléphonique auprès de ses usagers les plus âgés et les plus isolés.

Laon Animation

A Laon, dans l’Aisne, l’heure est également à l’organisation avec l’objectif de s’adresser quotidiennement aux usagers. En parallèle des activités j’anime, l’équipe d’animation orchestrée par Laura organise des quiz en ligne, lance des défis, des jeux de devinette et partage même des instants musique !

Marseille

A Marseille, ça bouge et ça remue ! La Maison pour Tous Fissiaux a été pionnière dans la dématérialisation de ses cours et ateliers : cirque, yoga, karaté... L’équipe et ses professeurs gardent le lien et la forme !

Montrouge

A Montrouge, à l’Espace Colucci c’est un réel atelier de couture qui s’est installé !
L’association « Bienvenue à Montrouge », qui supporte l’opération, apporte des matières premières, fédère des couturières bénévoles et inonde de bonne humeur ce tendre collectif qui confectionne des masques pour les habitants de la ville.

Paris@home

Les centres paris anim’ proposent l’organisation de leur cours de façon dématérialisée. Dès lors qu’un usager est inscrit au Centre Victor Gelez, par exemple, les activités « VictorGelez@home » viennent à lui. Chaque semaine il est possible d’accéder au cours vidéo de son professeur. Il est également possible de découvrir des ateliers « que vous aviez secrètement rêvé d’essayer » : piano, batterie, échecs, stretching, pilate, guitare, hip-hop, impro corporelle et même … un atelier « surprise » pour les plus téméraires !