Les ateliers Pôle Emploi d’ifac Rhône-Alpes maintenus à distance !

Depuis le 6 avril dernier, les formatrices en charge des ateliers d’aide aux personnes en recherche d’emploi (prestation du Pôle emploi) , organisent leurs séances de travail à distance. Un maintien du lien social et des sessions de formation qui permet à chaque bénéficiaire de garder l’objectif d’un retour à l’emploi rapide à la fin de cette période de confinement.

Une organisation qui s’adapte

D’ordinaire, 11 ateliers sont proposés chaque jour par autant de formateurs, en Isère, Haute Savoie, mais également dans la Drôme et en Ardèche.
A chaque atelier, un thème est proposé en fonction des attentes et des besoins des demandeurs d’emploi :
• Outiller sa candidature (CV et lettre de motivation)
• Identifier ses atouts et valoriser son projet professionnel (travail sur les compétences)
• Entretien d’embauche (avec simulation d’entretiens)
• Mon projet de création d’entreprise
• Organiser sa recherche d’emploi
• Candidater sans offre et développer son réseau notamment social (Linkedin...)

Au vu du nombre d’ateliers annulés en raison du confinement, deux formatrices ainsi que la coordinatrice ifac Isère Stéphanie Kaus, ont décidé de maintenir ces rendez-vous à distance. Chaque jour, deux ateliers sont organisés avec dix participants demandeurs d’emploi. Durant ces séances, on retrouve en plus des cours, des temps d’échanges entre les participants et les formatrices ainsi que des temps dédiés au travail personnel et aux ajustements / corrections des CV et lettre de motivation des participants.

L’apprentissage d’outils numériques pour tous

Afin de pouvoir s’adapter à ce nouveau cadre de travail, les formatrices ainsi que l’ensemble des personnes suivants les ateliers ont dû être formés à des outils numériques spécifiques. L’équipe de la direction des services informatiques d’ifac accompagnent d’ailleurs ce projet. Ils se chargent de créer des identifiants pour chaque participant afin d’utiliser l’outil Teams (outil numérique de communication collaborative). Afin d’appréhender cet outil avec aisance, le service informatique a également crée un tutoriel.

Une nouvelle méthode contrainte mais appréciée !

Après quatre années de cours en présentiel, c’est un nouveau défi pour nos formatrices. Pour l’instant tout se déroule sans encombres ! Les outils fonctionnent bien et sont bien pris en mains par les bénéficiaires, d’excellents retours sont à noter. La seule difficulté résiderait, sans doute, dans le nombre trop important de personnes par atelier. L’animation d’une formation à distance demande une bonne dose d’énergie supplémentaire !
Selon Stéphanie Kaus, la digitalisation dans l’accompagnement social et socio-professionnel est un axe dont il faut impérativement se saisir.
D’une part dans le domaine du retour à l’emploi, elle peut être un atout : il représente un réel enjeu pour les personnes éloignées des métropoles ou des grandes villes. La digitalisation permettrait de pouvoir suivre une formation de qualité sans frais de déplacement.
D’autre part, précise Morad Bouffermache, responsable des formations ifac en Rhône Alpes, nos donneurs d’ordres sont de plus en plus en demande de formes d’accompagnement à distance en complément du présentiel. En effet, cette demande s’inscrit dans l’évolution des modalités de communication avec les usagers et la digitalisation massives des services de l’état (CAF, Pôle-emploi, Collectivités RSA, préfecture…). Il faut néanmoins faire attention, l’accompagnement social ne peut fonctionner qu’avec du digital. La relation individuelle physique permet de créer des liens de confiance. Il faut plutôt envisager la digitalisation comme un outil complémentaire qui participe à lutte contre la fracture numérique.