Accueil Louis-Braille

       

Les objectifs généraux

  • Organiser les accueils de loisirs comme un mode d’accueil et d’accès aux loisirs pour tous les enfants et les jeunes,
  • Intégrer le rôle social et éducatif de l’accueil de loisirs en complémentarité de ceux de la famille et de l’école,
  • Contribuer de manière équilibrée et harmonieuse à l’aménagement des rythmes de vie des enfants du territoire,
  • Organiser les activités individuelles et collectives des accueils de loisirs afin de contribuer au développement de la personne et du citoyen,
  • Organiser les accueils de loisirs comme des lieux de relations humaines, de bien-être et de respect mutuel,
  • Travailler en appui et/ou concertation avec tous les acteurs intervenant dans la vie quotidienne de l’enfant afin d’envisager le temps de l’enfant dans sa globalité.
  • Intégrer dans les ALSH une dimension qualitative visible par le biais de la mise en place d’une démarche qualité.

Les objectifs pédagogiques

  • Acquérir des connaissances pratiques dans des domaines : artistique, culturel et patrimonial, scientifique et technique, relatif à la vie quotidienne, sportif, physique et de pleine nature…
  • Développer l’identité de l’enfant dans une optique citoyenne, son implication dans son environnement proche (sa classe, son école, son quartier, sa ville…), en favorisant l’expression et la construction d’un point de vue personnel.
  • Construire le sens de l’engagement et de la participation à une démarche collective par la menée à bien de projets
  • Rencontrer des adultes porteurs de compétences diverses (artistes, artisans, salariés, acteurs associatifs, parents, animateurs, intervenants…) et renforcer le lien intergénérationnel.
  • Ces activités s’inscriront dans le cadre des objectifs du projet éducatif territorial et des projets pédagogiques.

L’organisation des accueils de loisirs

L’ifac propose de travailler l’organisation des activités ou d’ateliers de l’accueil de loisirs, dans un cadre dynamique, répondant aux besoins du public, tout en associant les familles et les partenaires locaux.

Le fonctionnement des accueils de loisirs

Il repose sur trois éléments essentiels :

  • le projet éducatif de territoire : il fixe les orientations éducatives et les attentes de la ville pour la tranche d’âge concernée,
  • le projet éducatif de l’Ifac : fixe le cadre global des interventions de notre personnel, à partir des valeurs de l’association,
  • le projet pédagogique : Déclinaison opérationnelle des orientations éducatives, il est rédigé par le responsable de l’accueil de loisirs et par son équipe d’animateurs. Il organise la vie de la structure en fixant des objectifs pédagogiques, en veillant au respect du rythme de chaque enfant, en assurant la sécurité physique et morale de chacun.

Les Objectifs et l’approche pédagogique

Nos intentions éducatives en lien avec le PEDT et le CEJ :

  • La mixité sociale et urbaine,
  • L’accessibilité pour tous,
  • L’implication des familles,
  • L’apprentissage de la socialisation par la vie en groupe et de l’autonomie,
  • La pratique d’une citoyenneté active.

Nos objectifs pédagogiques en lien avec les objectifs du PEDT et du CEJ :

  • Favoriser la mixité sociale et urbaine en amenant l’enfant et le jeune à s’ouvrir sur l’extérieur, en lui proposant, des sorties, des activités extérieures, des journées exceptionnelles, des rencontres inter-centres et des séjours courts
  • Proposer à l’enfant un large catalogue d’activités adaptées à ses besoins moraux, affectifs et physiques et permettant l’intégration de tous les enfants tout en répondant à ses demandes et besoins en matière de détente et de loisirs.
  • Mettre en place des actions favorisant l’implication des familles
  • Mener une action éducative qui amènera l’enfant à évoluer de façon autonome et responsable,
  • Sensibiliser l’enfant à la découverte d’un environnement proche et du patrimoine local et de prendre part à la vie de la cité en lui proposant des animations thématiques,

Les activités

Ces activités seront proposées à des groupes d’enfants composés selon les normes de l’encadrement du temps de l’accueil de loisirs et du périscolaire. Elles seront mises en œuvre adapté aux rythmes de l’année scolaire. Nous proposons quatre grands pôles :

  • Des activités physiques et de pleine nature : Centrées sur l’exercice physique, elles se déroulent en extérieur et elles favorisent la pratique d’activités physiques et sportives ; telles que des jeux de coopération, d’opposition, d’orientation, d’équilibre, d’adresse, de stratégie… Fonctionnement sous forme d’ateliers de découverte des sports (réalisés en lien avec les clubs), afin que les enfants découvrent et testent avant de s’inscrire dans les clubs.
  • Des activités d’expression culturelle et artistique : Axées sur l’expression et la créativité des enfants, ces activités (arts plastiques, musique, danse, théâtre, cinéma, photo, bd..) servent à éveiller la curiosité, à s’initier aux arts, à les pratiquer et à les comparer. Fonctionnement sous la forme : « d’atelier des arts », pour que les enfants découvrent et testent avant de poursuivre à titre plus personnel.
  • Des activités de vie citoyenne : Placées sous le signe du débat, de l’échange et d’une forme ludique d’éducation « civique », ces activités (lecture, commentaires de l’actualité, ‘débat philo’, prévention et santé, sécurité routière, savoir-vivre ensemble, découverte de l’histoire locale et du patrimoine, découverte des cultures…) sont des moments d’échanges, de réflexion, de partage sur la vie quotidienne, l’environnement immédiat, les petits bobos, les grandes causes… Autant d’occasions de faire des débats, de s’interroger, de se documenter, de confronter des avis et des opinions, et donc de se forger son opinion, de devenir citoyen.
  • Les activités de la vie pratique : Tournées vers la « débrouillardise » et l’apprentissage de gestes simples et de tous les jours, ces activités organisées sous forme d’ateliers s’attachent à décrypter les gestes du quotidien en matière de cuisine, de bricolage, de jardinage, de couture… Une manière amusante d’aborder les sciences et les techniques, mais surtout la transmission intergénérationnelle.

La méthode

La mise en œuvre des actions est propre à chaque site, à partir du potentiel humain local et/ou du territoire (animateurs, bénévoles associatifs du monde culturel, artistiques et sportives, parents, enseignants volontaires, salariés), mais aussi des équipements, salles et sites disponibles et mobilisables.

Un travail de concertation, ouvert au plus grand nombre et à l’initiative conjointe de la commune et de l’ifac, doit être mené pour présenter la dynamique et fédérer autour de ce projet.

Les relations Animateur -> Enfant

  • Présenter au public une image de l’animateur basée sur la clarté, l’exigence, l’équilibre, la justice, la cohérence personnelle, l’ouverture, la disponibilité à tous, à l’écoute.
  • L’animateur doit faire passer aux enfants son envie de vivre avec eux, de partager avec eux, de les faire progresser.
  • Cette relation sera caractérisée par la réciprocité, l’interdépendance, une communication à double sens, le respect mutuel, la prise en compte, le droit à la parole et à la négociation, le dialogue, la confiance, la reconnaissance.
  • Par la valeur d’exemple de son comportement, par sa capacité d’intervention et par la qualité de sa présence, l’animateur est garant du respect des règles de vie collective et de l’harmonie des relations dans les groupes.
  • Il est au service du bon fonctionnement du groupe et de l’épanouissement de chaque individu.

Les objectifs généraux

  • Organiser les accueils de loisirs comme un mode d’accueil et d’accès aux loisirs pour tous les enfants et les jeunes,
  • Intégrer le rôle social et éducatif de l’accueil de loisirs en complémentarité de ceux de la famille et de l’école,
  • Contribuer de manière équilibrée et harmonieuse à l’aménagement des rythmes de vie des enfants du territoire,
  • Organiser les activités individuelles et collectives des accueils de loisirs afin de contribuer au développement de la personne et du citoyen,
  • Organiser les accueils de loisirs comme des lieux de relations humaines, de bien-être et de respect mutuel,
  • Travailler en appui et/ou concertation avec tous les acteurs intervenant dans la vie quotidienne de l’enfant afin d’envisager le temps de l’enfant dans sa globalité.
  • Intégrer dans les ALSH une dimension qualitative visible par le biais de la mise en place d’une démarche qualité.

Les objectifs pédagogiques

  • Acquérir des connaissances pratiques dans des domaines : artistique, culturel et patrimonial, scientifique et technique, relatif à la vie quotidienne, sportif, physique et de pleine nature…
  • Développer l’identité de l’enfant dans une optique citoyenne, son implication dans son environnement proche (sa classe, son école, son quartier, sa ville…), en favorisant l’expression et la construction d’un point de vue personnel.
  • Construire le sens de l’engagement et de la participation à une démarche collective par la menée à bien de projets
  • Rencontrer des adultes porteurs de compétences diverses (artistes, artisans, salariés, acteurs associatifs, parents, animateurs, intervenants…) et renforcer le lien intergénérationnel.
  • Ces activités s’inscriront dans le cadre des objectifs du projet éducatif territorial et des projets pédagogiques.

L’organisation des accueils de loisirs

L’ifac propose de travailler l’organisation des activités ou d’ateliers de l’accueil de loisirs, dans un cadre dynamique, répondant aux besoins du public, tout en associant les familles et les partenaires locaux.

Le fonctionnement des accueils de loisirs

Il repose sur trois éléments essentiels :

  • le projet éducatif de territoire : il fixe les orientations éducatives et les attentes de la ville pour la tranche d’âge concernée,
  • le projet éducatif de l’Ifac : fixe le cadre global des interventions de notre personnel, à partir des valeurs de l’association,
  • le projet pédagogique : Déclinaison opérationnelle des orientations éducatives, il est rédigé par le responsable de l’accueil de loisirs et par son équipe d’animateurs. Il organise la vie de la structure en fixant des objectifs pédagogiques, en veillant au respect du rythme de chaque enfant, en assurant la sécurité physique et morale de chacun.

Les Objectifs et l’approche pédagogique

Nos intentions éducatives en lien avec le PEDT et le CEJ :

  • La mixité sociale et urbaine,
  • L’accessibilité pour tous,
  • L’implication des familles,
  • L’apprentissage de la socialisation par la vie en groupe et de l’autonomie,
  • La pratique d’une citoyenneté active.

Nos objectifs pédagogiques en lien avec les objectifs du PEDT et du CEJ :

  • Favoriser la mixité sociale et urbaine en amenant l’enfant et le jeune à s’ouvrir sur l’extérieur, en lui proposant, des sorties, des activités extérieures, des journées exceptionnelles, des rencontres inter-centres et des séjours courts
  • Proposer à l’enfant un large catalogue d’activités adaptées à ses besoins moraux, affectifs et physiques et permettant l’intégration de tous les enfants tout en répondant à ses demandes et besoins en matière de détente et de loisirs.
  • Mettre en place des actions favorisant l’implication des familles
  • Mener une action éducative qui amènera l’enfant à évoluer de façon autonome et responsable,
  • Sensibiliser l’enfant à la découverte d’un environnement proche et du patrimoine local et de prendre part à la vie de la cité en lui proposant des animations thématiques,

Les activités

Ces activités seront proposées à des groupes d’enfants composés selon les normes de l’encadrement du temps de l’accueil de loisirs et du périscolaire. Elles seront mises en œuvre adapté aux rythmes de l’année scolaire. Nous proposons quatre grands pôles :

  • Des activités physiques et de pleine nature : Centrées sur l’exercice physique, elles se déroulent en extérieur et elles favorisent la pratique d’activités physiques et sportives ; telles que des jeux de coopération, d’opposition, d’orientation, d’équilibre, d’adresse, de stratégie… Fonctionnement sous forme d’ateliers de découverte des sports (réalisés en lien avec les clubs), afin que les enfants découvrent et testent avant de s’inscrire dans les clubs.
  • Des activités d’expression culturelle et artistique : Axées sur l’expression et la créativité des enfants, ces activités (arts plastiques, musique, danse, théâtre, cinéma, photo, bd..) servent à éveiller la curiosité, à s’initier aux arts, à les pratiquer et à les comparer. Fonctionnement sous la forme : « d’atelier des arts », pour que les enfants découvrent et testent avant de poursuivre à titre plus personnel.
  • Des activités de vie citoyenne : Placées sous le signe du débat, de l’échange et d’une forme ludique d’éducation « civique », ces activités (lecture, commentaires de l’actualité, ‘débat philo’, prévention et santé, sécurité routière, savoir-vivre ensemble, découverte de l’histoire locale et du patrimoine, découverte des cultures…) sont des moments d’échanges, de réflexion, de partage sur la vie quotidienne, l’environnement immédiat, les petits bobos, les grandes causes… Autant d’occasions de faire des débats, de s’interroger, de se documenter, de confronter des avis et des opinions, et donc de se forger son opinion, de devenir citoyen.
  • Les activités de la vie pratique : Tournées vers la « débrouillardise » et l’apprentissage de gestes simples et de tous les jours, ces activités organisées sous forme d’ateliers s’attachent à décrypter les gestes du quotidien en matière de cuisine, de bricolage, de jardinage, de couture… Une manière amusante d’aborder les sciences et les techniques, mais surtout la transmission intergénérationnelle.

La méthode

La mise en œuvre des actions est propre à chaque site, à partir du potentiel humain local et/ou du territoire (animateurs, bénévoles associatifs du monde culturel, artistiques et sportives, parents, enseignants volontaires, salariés), mais aussi des équipements, salles et sites disponibles et mobilisables.

Un travail de concertation, ouvert au plus grand nombre et à l’initiative conjointe de la commune et de l’ifac, doit être mené pour présenter la dynamique et fédérer autour de ce projet.

Les relations Animateur -> Enfant

  • Présenter au public une image de l’animateur basée sur la clarté, l’exigence, l’équilibre, la justice, la cohérence personnelle, l’ouverture, la disponibilité à tous, à l’écoute.
  • L’animateur doit faire passer aux enfants son envie de vivre avec eux, de partager avec eux, de les faire progresser.
  • Cette relation sera caractérisée par la réciprocité, l’interdépendance, une communication à double sens, le respect mutuel, la prise en compte, le droit à la parole et à la négociation, le dialogue, la confiance, la reconnaissance.
  • Par la valeur d’exemple de son comportement, par sa capacité d’intervention et par la qualité de sa présence, l’animateur est garant du respect des règles de vie collective et de l’harmonie des relations dans les groupes.
  • Il est au service du bon fonctionnement du groupe et de l’épanouissement de chaque individu.