Rentrée 2017-2018 : les changements

Aujourd’hui c’est la rentrée ! Un ensemble de mesures a été pris et dévoilé à la fin de l’été. Mais qu’est ce qui va changer concrètement ? Découvrez notre résumé.

Rythmes scolaires : retour à la semaine des 4 jours

La semaine des 4 jours avait été instituée en 2008 avec la suppression du samedi matin et le passage de 26 à 24 heures hebdomadaires de classe.
En 2012 la semaine de 4,5 jours a fait son grand retour dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Le raccourcissement des journées de classe s’accompagnait alors de la mise en place d’activités périscolaires financées par les communes.

Réduction progressive des Nouvelles Activités Périscolaires.

Notre analyse de la mise en place des rythmes de scolaires (NB : Lettre Ifac avril 2017) avait souligné un bilan en demi-teinte après ces 4 années. Ces aménagements pointaient des dysfonctionnements : des problèmes de recrutement avec des accueils qui ne croient pas au même rythme que les animateurs diplômés et formés ; des déséquilibres de ressources financières entre les communes ; et par la même, un manque d’accompagnement de ces mêmes communes.
A l’inverse, la mobilisation de la communauté éducative et son travail réalisé durant ces années ont prouvé qu’une remise en question du système était nécessaire. Les associations telles que l’Ifac accompagnées des parents d’élèves, syndicats et professeurs ont su travailler main dans la main à l’évolution du système en soulignant le rôle fondamental de l’animation.

Pour cette rentrée 2017 la « liberté de choisir » délivrée aux communes et instituée par l’actuel président instituée par a permis à 32% des écoles de reprendre le rythme de la semaine des quatre jours.

Stages en CM2, classes allégées en CP/CE1, tests en CP

D’autres nouveautés feront leur rentrée ce lundi 4 septembre. 2500 classes de CP en REP et REP+ (réseaux d’établissements prioritaires) seront dédoublées. Les élèves ne seront pas plus de 12 par classe. De plus, dès le mois prochain, les élèves de CP seront évalués. Le ministre de l’éducation nantionale Jean-Michel Blanquer a indiqué qu’il s’agissait d’un « outil de pilotage » pour l’année, plus qu’un outil de classement. Autre mesure, les élèves de CM2 des écoles de l’éducation prioritaires effectueront des stages de remise à niveau avant d’entrer au collège.

Devoirs faits

Dès la rentrée 2017, dans le but de combler les inégalités des aides apportées aux devoirs faits à la maison, il sera proposé aux élèves de les réaliser à l’école. Les établissements ont pour l’instant une marge de manœuvre assez large, notamment pour trouver des encadrants, chaque cas sera étudié localement.

Réduction des contrats aidés

Le premier ministre a annoncé une réduction des contrats aidés en France. En 2016 on comptait 460 000 contrats aidés en France, d’ici la fin 2017, la partie des contrats non renouvelés, fera tomber leur nombre à 310 000. Le chef du gouvernement a fait savoir que des secteurs resteront prioritaires notamment ceux de l’accompagnement des enfants handicapés, et des urgences sanitaires et sociales.