#MerciAuxVolontaires du Service Civique

En 7 ans, plus de 200 000 volontaires se sont engagés dans des missions d’intérêt général. L’Agence du Service Civique dédie une campagne de communication aux volontaires afin de remercier leur action. Elle montre la diversité des missions et des bénéfices apportés. Le Service Civique a pour objectif de favoriser la mixité sociale et d’améliorer le vivre ensemble. C’est une expérience utile et citoyenne pour les jeunes, un tremplin, avec 70% des volontaires engagés dans une voie professionnelle à la suite de cette expérience.

#MerciAuxVolontaires

L’agence du Service Civique déploie une campagne de communication visant à remercier l’ensemble des volontaires pour leur engagement. En seulement 7 années, le Service Civique a touché près de 200 000 jeunes de tout horizon, dont près de 100 000 en 2016, et mobilisé près de 10 000 organismes pour proposer des missions d’intérêt général. En 2017, l’Agence du Service Civique a pour objectif d’aller plus loin et
permettre à 150 000 jeunes de s’engager en mission de Service Civique. Pour rendre possible cet objectif, l’Agence lance pour la première fois, au premier trimestre 2017, une campagne de communication grand public.

Qu'est ce que le service civique ?

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, rémunéré, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme ; seuls comptent les savoirs-être et la motivation.
La mission peut être effectuée au sein d’associations, collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées) sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger.
Pour en savoir plus sur le Service Civique

Gwendoline, Hugo, Mounia, Félix ... l’Ifac remercie aussi ses volontaires

Chaque année, l’Ifac accueille 250 volontaires qui interviennent dans les domaines de la santé, de l’environnement, de la solidarité, de l’éducation pour tous, en France et à l’International.
Partenaire de l’Agence du Service Civique, l’Ifac participe activement au déploiement de ce dispositif pour les jeunes et compte bien contribuer encore au développement de la mobilisation citoyenne.
Gwendoline, Djibril, Éléonore, Géraldine, Marine, Mounia, Maxime, Félix, Coline, Hugo et tous les autres qui ont œuvré et évolué à la fondation Nicolas Hulot, aux Blongios, Dons Solidaires, Mouvement colibris, Cybelle planète [...] Autant de rencontres, d’échanges, de travaux collaboratifs mais aussi de rires, vies collectives, découvertes, expériences menées depuis 2010 qui nous amène à notre tour à vous dire : #MerciAuxVolontaires de l’Ifac.
Retrouvez :

Et après ?

D’après une étude menée par l’Agence du Service Civique en décembre 2016 « 71% des anciens volontaires sont en situation d’emploi, stage ou formation dans les quatre à huit mois suivant leur mission. » [1]
De plus, dans les différents "rapports sur l’avenir du service civique" rendus par l’agence, il apparaitrait que les anciens volontaires sont plus ouverts, plus confiants et plus engagés que les autres jeunes.
L’Ifac peut de son côté affirmer que certaines missions représentent de réelles portes d’entrée pour les jeunes engagés : l’association Tremplin Autisme a, par exemple, permis cette année à deux de ses anciennes volontaires de réaliser une alternance dans le cadre d’une formation accélérée de deux ans pour devenir Éducatrices spécialisées.

To be continued ...