Les projets de développement de l’individu ne cèdent pas à la morosité économique : 2015, un rapport d’activité et d’orientation offensif

L’assemblée générale de l’Ifac s’est tenue le 24 juin 2016. Si le bilan d’activité est très positif, avec une croissance continue et dynamique de l’association depuis plusieurs années, le bilan financier, en mi-teinte, ne reflète pas les efforts collectifs d’amélioration de la gestion.
Ce résultat appelle notre vigilance sur l’absolue nécessité de maintenir nos efforts de gestion et d’innovation pour stabiliser nos bases.

Dans un contexte économique en berne, marqué par les baisses des capacités budgétaires des collectivités locales, l’Ifac accuse le coup sur le plan de la formation professionnelle quand dans le même temps, le secteur de l’animation volontaire continue son développement, nous confirmant à la troisième place nationale.

Le dynamisme de nos propositions et des services rendus aux collectivités permet de maintenir le cap global.

L’année 2015 connait une augmentation de 30% de l’activité sur nos espaces d’animation avec l’intégration d’un millier de nouveaux collaborateurs. Un supplément d’activité que nous avons su absorber sans désordre grâce à l’efficacité des services supports (ressources humaines, comptabilité, informatique, communication). Notons que l’Ifac est également toujours très présent sur le secteur des nouvelles activités périscolaires auprès des collectivités.

2016 est déjà bien en route, pleine de projets éducatifs, familiaux, sociaux et territoriaux, au service du développement de l’individu.

Retrouvez tout le détail de nos actions dans le rapport d’activité 2015.


Téléchargements