Le service civique accessible à tous au 1er juin

Le chef de l’État a annoncé la création d’un "nouveau contrat civique" avec un "service universel pour les jeunes" et la création d’une "réserve citoyenne pour tous les Français". "Notre responsabilité c’est l’engagement civique" a ajouté François Hollande.

L’Ifac est prêt à accompagner toute politique qui favorisera l’engagement, l’accès à la citoyenneté et l’ancrage des valeurs républicaines.

Du service civique au service civique universel

"Les volontaires contribuent au renforcement de la cohésion nationale et favorisent la mixité sociale. Forts de cette expérience, ils gagnent en confiance. Ils reçoivent et transmettent le sens des valeurs républicaines. Ils acquièrent de nouvelles compétences transférables."

Marc Guillemot - Directeur Général de l'Ifac

Le Service Civique permet actuellement à tous les jeunes de 16 à 25 ans qui le souhaitent de s’engager sur une période de 6 à 12 mois, pour une mission auprès d’associations ou de collectivités. Il est indemnisé et ouvre droit à un régime complet de protection sociale (en savoir plus).
En s’inscrivant dans la dynamique du service civique depuis 2010, l’Ifac promeut l’opportunité de se mettre au service de l’intérêt général.

Parmi différentes actions éducatives menées aujourd’hui, l’Ifac accompagne et simplifie la mise en œuvre du service civique au sein des associations et collectivités. Nous sommes prêt à accompagner l’amplification du dispositif.

Aujourd’hui : 170 services civiques avec l’Ifac

En décembre dernier, notre agrément était renouvelé par l’Agence du Service Civique pour l’accueil de 170 volontaires en 2015 sur des missions de solidarité, santé, éducation pour tous, environnement, développement international et des actions humanitaires.

Demain : passer de 45 000 à 160 000 missions d’engagement

Aujourd’hui, seule une demande sur quatre aboutit faute de places disponibles sur le dispositif. En parallèle, de nombreuses missions ne trouvent pas de volontaires. Un travail d’ajustement et de diversification est à engager pour répondre à l’engagement présidentiel de voir toutes les demandes prises en compte à partir du 1er juin 2015. L’Ifac se mobilisera donc, en interne, auprès de l’Agence du service civique et auprès de ses partenaires, pour élargir son champ d’intervention et permettre à chaque jeune volontaire de s’engager dans un service civique.