Le métier d’auxiliaire de puériculture motive plus de candidates que jamais !

Asnières-sur-Seine, Combs la Ville et Elancourt : les métiers de la petite enfance suscitent de plus en plus de vocations, à en juger par le nombre de candidatures au concours du diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture.

Élancourt

Depuis la dernière session, le nombre de candidates au concours pour le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture a effectivement augmenté de 67%, de quoi se rassurer sur l’avenir du milieu.

Au total, 80 personnes se sont présentées pour le cursus complet, contre 48 l’année dernière.

- 10 d’entre elles passaient l’épreuve de culture générale.
- 16 venaient d’un bac ASSP ou SAPAT*.
- 6 aides soignantes se présentaient pour faire la passerelle.
- 1 passait le certificat d’Aide Médico-Psychologique.

Résultat : Après correction des copies, 66 candidates sont admissibles.

Asnières-sur-Seine

(Nouveaux locaux de Rueil Malmaison)

65 candidates se sont inscrites pour le cursus complet.

- 8 d’entre elles ont passé les tests psychotechniques et de culture générale.
- 14 dossiers de bac SAPAT et ASSP s’inscrivaient pour des cursus modulaires.
- 1 dossier a été présenté à la filière MCAD*
- 7 aides soignantes se présentaient pour faire la passerelle.

Résultat : Après correction des copies, 39 personnes sont admissibles.

Combs la Ville

107 personnes se sont présentées au concours pour le cursus complet.

- 16 d’entre elles ont passé les tests psychotechniques et de culture générale.
- 18 dossiers bac SAPAT et ASSP pour des cursus modulaires.

Résultat : Après correction des copies, 73 personnes sont admissibles.
Pour les bac pros, 6 dossiers ont été retenus pour l’oral.


*ASSP : accompagnement, soins et services à la personne
SAPAT : service aux personnes et aux territoires
MCAD : mention complémentaire aide à domicile