Ils font confiance à l’Ifac pour la rentrée : Aulnay-sous-Bois, Divonne-les-Bains, L’Haÿ-les-Roses et Périgueux

Après Paris (75) en mai, Epervans (71) en juillet et Divonne-les-Bains (01) en août, c’est au tour d’Aulnay-sous-Bois (93), Périgueux (24) et de l’Haÿ-les-Roses (94) de nous confier leurs espaces d’animation.

La rentrée approche et la priorité de l’Ifac à l’heure actuelle est d’assurer une continuité de service pour les 16 000 familles concernées par ces changements. Loisirs du mercredi, périscolaire, restauration scolaire, accueil du matin ou du soir, TAP, NAP, vacances... Il faut que tout soit prêt au 1er jour de la reprise pour que les enfants et jeunes soient accueillis dans de bonnes conditions et que les parents s’y retrouvent facilement dans l’organisation de la semaine.

Le challenge est de taille, car l’organisation de la rentrée dans les va-et-vient de l’été n’est pas toujours facile. Il faut également accueillir comme il se doit les 800 nouveaux animateurs Ifac qui s’occuperont des 20 000 enfants bénéficiaires [1] et s’assurer de leur implication dans les nouveaux projets.

De 3 à 17 ans, les temps périscolaires et extrascolaires prennent une place très importante. Ils sont l’occasion d’ouvertures, d’échanges et de rencontres. Ils doivent se penser et se construire en cohérence et complémentarité avec tous les acteurs de l’éducation : la famille, l’école, les associations et les institutions locales. A chaque prise en main, l’Ifac s’attache à construire un dialogue systématique avec les enseignants et à maintenir une relation forte avec les familles. La place et le rôle des temps d’animation sont renforcés par la qualité organisationnelle et éducative des services de l’Ifac.

Bienvenue aux nouvelles équipes.

On notera également cet été le renouvellement du marché d’animation sur la ville de La Mure (38) pour trois ans.

[1Tous les enfants ne sont pas accueillis en même temps, les quotas d’encadrement sont toujours respectés (exemple de quota : 1 animateur pour 12 enfants de plus de 6 ans sur les accueils de loisirs).