COP 21 : L’Ifac encourage, soutient et s’engage

Au cours de ces 150 dernières années, les Hommes ont émis tellement de gaz à effet de serre que notre planète se réchauffe.
Le changement climatique de notre planète est désormais visible partout des Maldives à la Mer de glaces, du pôle nord au pôle sud. Chacun dans son quotidien constate qu’il se passe quelque chose. Le changement climatique a de nombreuses conséquences, sur la santé, sur les cultures et les forêts, sur la qualité de l’air, sur les écosystèmes, sur la biodiversité... Le changement climatique augmente déjà le nombre de périodes de forte chaleur et les événements extrêmes (fortes pluies, inondations, sècheresses). Mais ce phénomène va s’accentuer et il réduira demain les réserves d’eau douce, le débit des cours d’eau, l’accès à l’eau potable entraînant le déplacement de nombreuses populations...

L’enjeu de la COP21 est d’obtenir un accord planétaire pour limiter le réchauffement planétaire mondial à seulement 2 °C d’ici la fin du siècle.
Si la question se pose aujourd’hui aux niveaux des États, chacun doit bien comprendre qu’il peut agir dans sa vie quotidienne, de façon citoyenne et responsable, dans ce qui est déjà le grand défi du 21ème siècle.

Depuis plusieurs années, l’Ifac s’est engagé dans ce combat, discrètement, mais avec des actions concrètes : donner aux enfants la possibilité de connaître la nature pour mieux la respecter et donc la protéger. En effet, jamais sûrement, l’homme et plus encore les enfants, n’ont été aussi éloignés de la nature, de sa puissance, de sa fragilité et de sa beauté. Nos environnements urbains et virtuels la relèguent au second plan ou pire en contrainte.
Notre mission éducative consiste à donner du sens à l’environnement en observant la nature, puis les effets de l’homme sur la nature avant enfin d’aborder les mesures correctives nécessaires. C’est une manière très concrète de vivre les valeurs de la République : la Solidarité, la responsabilité, l’engagement, le respect de soi et le respect des autres

C’est dans ce sens que nous travaillons, notamment, au côté de la Fondation Nicolas Hulot, depuis 2009 pour développer des programmes d’engagement au travers du service civique ou encore pour déployer auprès des éducateurs et des animateurs, un programme de formation au développement durable, à destination du plus grand nombre.
L’Ifac s’engage à accroitre dans ses pratiques de consommateurs comme ses missions éducatives et formatives, une exigence environnementale mesurable et quantifiable :

  1. Engager nos sites d’animation dans une démarche éducative globale intégrant les questions d’environnement et le développement durable.
  2. Développer les sorties et les séjours nature dans des centres de loisirs et de vacances.
  3. Former les personnels d’animation et de formation à l’environnement et au développement durable,
  4. Mettre en œuvre la découverte de la nature, l’environnement et le développement durable dans les formations professionnelles et dans les projets pédagogiques de nos sites d’animation
  5. Développer le nombre de missions de service civique lié à l’environnement.
  6. Renforcer les bonnes pratiques environnementales dans les pratiques d’achat de l’association comme dans sa consommation énergétique.

« Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. »
Antoine de Saint-Exupéry